Actualité‎ > ‎

千年二胡 Mille ans de erhu

publié le 7 mars 2014 à 00:57 par coordination WAN   [ mis à jour : 30 mars 2014 à 10:00 ]
  
Images intégrées 2Le musée Guimet offre une occasion rare de découvrir le erhu, instrument traditionnel chinois, le 28 mars à 20h30.

Le erhu (vièle à deux cordes) est sans doute l’instrument chinois le plus populaire à travers le monde.  A Taiwan, l’art du erhu a embrassé la richesse culturelle et la créativité locale pour devenir l’instrument ambassadeur d'une musique d’Extrême-Orient aux racines millénaires.


Tanghsuan « TS » Lo est un virtuose du erhu, de la musique savante comme de la musique populaire. Il est de ces artistes qui naviguent à travers les traditions et les genres. Il est de ceux qui sont aussi à l’aise sur la classique « course de chevaux » du répertoire du erhu que sur un air inspiré par la musique manouche. 

Le erhu est un instrument dont la justesse est très difficile à maîtriser, et c’est sans doute pour cette raison qu'il a rarement été l’instrument leader dans un spectacle. Utilisé longtemps comme instrument d’accompagnement, ce n'est qu'au fil des siècles qu’un répertoire solo lui a peu à peu été dédié.

Ce spectacle évoquera la transformation de ce répertoire à travers les âges, afin de faire découvrir comment le erhu s’approprie tous les répertoires musicaux, classiques et populaires, jusqu’aux rencontres récentes avec le jazz ou la bossa nova.

« La lune d’automne sur le palais Han », « Réflexion de la lune sur la seconde source », « Chant des oiseaux de la montagne perdue »... Un programme de rêve.

Avec Lo Tang-Hsuan (erhu), Wu Chih-Feng (sheng), Lu Nien-Tzu (yangqin) et leurs invités Hugues Vincent (violoncelle) et Lionel Pinard (accordéon)

Plus d'informations : Mille ans de erhu